L'équipage Gubler/Bise et leur aventure au Critérium Jurassien

 
 

 

 

2015, année de la chèvre selon l’horoscope chinois, voilà que la 306 se sent pousser des ailes et va refaire la biquette sur les routes des rallyes suisses !

 

Plus précisément, le pilote, Philipe 2.0, en remplacement de Philippe 1.0, certainement usé par la navigo, se cherche une voiture pour démarrer une carrière de pilote après une longue carrière de navigo. La 306 étant toujours en attente d’une adoption, voilà que Phil 2.0 dépose une demande d’adoption, et pris de sentimentalisme, se dit qu’il ne faut pas laisser la vieille navigo sans baquet … alors il négocie un package 306/navigo … allez savoir ce qui lui a pris …

 

D’un Phil à l’autre, le fil de la 306 se retisse … et l’aventure recommence ! mais elle ne pouvait se faire sans les stakhanovistes du Rallye : Gégé et Simone ! notre chef stratégie de course et la cheffe cuisinière !

 

Choupette ayant été 3.5 ans au rencart, faut commencer par la dépoussiérer … alors par un beau samedi de mars que normalement on skie, la navigo est convoquée au nouveau QG de Phil 2.0. Au programme, collage des autocollants, essai des baquets … et ripolinage de la Choupette. La navigo a 4 pattes dans le coffre pour enlever la poussière et les restes de « on ne sait pas quoi », c’est bien la première fois …

 

Avant de se lancer, il fallait quand même voir si l’équipage était compatible … les débuts furent surprenants … gauche et droite étant des notions un peu floues ou confondantes pour le pilote, la navigo se choppe quelques cheveux gris de plus à corriger les notes … caramba …

 

Côté navigo, le réveil matinal est toujours une torture, surtout quand on arrive 30 minutes avant le début de la remise du road-book … un café et les reco commencent ! moralité, le pilote obéit très bien aux ordres de la navigo, question gauche et droite ! voilà qui rassure l’équipage !

 

En arrivant du côté de la super-spéciale, à reconnaître à pied (sans véhicule motorisé selon le règlement), on s’essaie à la trottinette. Rapide, efficace, écologique, bref, la classe ! sauf qu’un commissaire un peu tatillon nous fait une remontrance que les reco doivent se faire à pied … au début, on pensait qu’il plaisantait … mais apparemment pas … mais après discussion, on est reparti et c’est sur les 4 roues de nos trot qu’on a frisé l’amende pour excès de vitesse dans la zone industrielle … on a un physique d’enfer ou pas (ou de nageuse de l’ex Allemagne de l’est pour la navigo …).

 

Service VIP de la part du service des auto pour l’expertise et les plaques, merci voisine J

 

Tout étant prêt et sous contrôle, départ vendredi matin pour les contrôles admin et techniques ! et ENFIN ils ont compris que la navigo est imbuvable avant 9h00, alors on passe à 10h15 … merci l’organisation J mais MERCI pilote de vouloir partir à 7h00 de la Chaux pour avoir une bonne place à l’assistance … arghhhhhh !!! Contrôles admin sans encombres ! Arrive le contrôle technique ! Pour rappel à chaque rallye il y a à chaque fois un petit détail qui chiffonne ... Et ça n'a pas manqué ! Une bride de l'extincteur pas conforme ... Après 9 rallyes ça sort enfin ... Je sais pas si c'est la couleur de Choupette ou la navigo qui revient pas aux contrôleurs mais y'a un truc !!! Le commissaire laisse son numéro de tél à la navigo pour finaliser le contrôle … officiellement … ça a dérapé que la navigo lui a donné le numéro de la chambre … mais pas le bon ni le code d’entrée … No comment …

 

Côté temps il n'a plus qu'une fois durant ce charmant vendredi ... Mais bon ça ne va pas nous empêcher de rouler ! Départ pour la première spéciale : Alle - Vendlincourt. Premiers coups de volant pour le pilote 2.0, retour de Choupette et de la navigo 1.0 ! Les routes sont détrempées, il pleut, c'est gras sans compter l'aquaplaning ! Alors on décide de jouer la prudence ! Ensuite on file aux Enfers ... Ou en enfer ... Pluie, brouillard, aquaplaning ! La totale ! Mais on arrive au bout et on termine par la super-spécial à Delémont ! Après 40 minutes de retard pour cause de sorties d'usine, on se détend a la meilleure table du rallye ! Puis dodo bien mérité pour quelques petites heures avant de s'y recoller ! La navigo profite de la douce musique nocturne de ses voisins ... Et non, c'est pas le commissaire technique qui a laissé son numéro à la navigo qui balance des cailloux aux fenêtres. Arghhhhhh la nuit fut courte ! La navigo se fait chambrer dès la sortie du lit sur sa tête et sa douce voix matinale ! Rien de mieux pour la mettre de coin mais apparemment ça amuse tout le monde !

 


Après une spéciale en trottinette pour la navigo (ravitaillement de croissants) qui a volé le départ du contrôle horaire de sortie d'assistance, elle a fait son sport pour 6 semaines apparemment ... On repart ! Le temps est sec mais c'est encore bien gris ! Alors le pilote monte les pneus taillés parce qu'on ne sait jamais !

 

On remet la compresse à Alle pour se mettre en jambe ! Les premiers virages sont un peu complexes ... Choupette doit avoir eu froid dans la nuit parce qu'elle tortille de l'arrière train ! Après une chicane passée nickel, voici que la précieuse remet un coup de tortillage ... On mord méchamment l'herbe à droite à fond, aux environs des 120 km. Le pilote essaie de remettre la miss sur les rails mais elle dévie à gauche après quelques hésitations ... On décolle une première fois, puis on touche une pierre qui nous évite un frontal avec un mur (un creux à purin en dessous), on décolle sur une seconde pierre puis c’est le grand saut dans un champ avec un vol plané de 8 mètres, puis encore 70 mètres à labourer avant de planter la caisse ...

 

Oui ça s'appelle une sortie de route sans gravité ... On sort de la voiture pour voir les dégâts ... Voiture amochée (parechoc, roue, radiateur et autres détails techniques) mais équipage en un morceau ! On rassure l'organisation et notre assistance et on attend la fin de la spécial. L'assistance help point de TM nous confirme son arrivée ! On profite pour faire un bout de la spéciale à pied ! Le pilote cogite sur les raisons de cette sortie ... mais est-ce qu’il y a une explication ?

 

Il faut plus d'une heure et demi pour monter la machine sur la remorque! Elle fait sa capricieuse et on l'a tiré centimètres par centimètres ... La navigo en profite pour prendre le volant ! La montée sur la remorque se fait dans le respect le plus strict de la loi sur la montée de remorque, pas d’excès à coup de centimètres J Merci aux commissaires qui ont porté mains fortes aux boys band de la navigo ! Ca transpirait la testostérone et c'est tant mieux ! elle était aux anges avec son harem …

 

Ca sentait pas le houblon à l'assistance mais la bière traditionnelle était de rigueur pour fêter le fait que ce n'est que de la casse mécanique ! Paraît que l'ange gardien de la navigo a bien fait son job ! Il aurait un nouvel adjoint depuis peu, qui ont permis d'éviter des dégâts humains ... Merci mes anges J ...

 

Le repas à la meilleure table du rallye met du baume au cœur ! Les discussions dérapent et les fou-rire terminent de réchauffer l'atmosphère hivernal ! Le rallye a peut-être été court, mais on a passé un bon moment ! Ce fut le rallye des premières : 1ère course du pilote, 1ère sortie de route de la navigo, 1ère grosse casse de la Choupette, bref, on a fait le tour du sujet, donc on va remettre ça ! Un énorme MERCI à Gégé et Simone et aux deux gardes du corps de la voiture ! sans vous, ça n’aurait pas la même saveur !

 

Et on ne les oublie pas :

Merci à Bruno pour la radio

Merci à Fred pour la remorque

Merci à Yann pour la mécanique et les roues

Merci à Anne Christen pour les plaques

Merci à tous ceux qu’on oublie

 

 

Moralité, on va réparer les différents bobos de l’équipage et on va repartir de plus belle !

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0