Une saison 2017 sur tous les terrains de jeu

2017 aura été variée pour moi puisque presque tous les terrains ont été testés lors de cette belle saison sportive.

 

 

 

On a commencé en février par une sortie à Flaine sur la glace du circuit du même nom, ce grâce au généreux prêt de l’Audi S1 Quattro de mon ami Sébastien Studer. Plus tard la neige ayant fondu, le 40e anniversaire du Critérium jurassien nous aura permis, ma copilote Charline et moi, de retrouver avec bonheur la belle et jaune Renault Clio R3 de BRC location. Une épreuve magnifique de plus de 200 km de spéciales que nous terminons en milieu de classement.

 

 

 

 

On retrouve la terre fin juin lors d’un rallye Terre de Langres des plus boueux. Cette manche du championnat de France est souvent glissante mais cette fois la météo à l’inverse du Critérium était apocalyptique… La première journée de course ressemblait plus à de la survie qu’à du rallye ! La Peugeot 207 R3T louée à Maxence Bardou nous a permis de terminer à un rang honorable dans cette épreuve que nous apprécions chaque année.

Plus tard dans la saison le rallye Terre de Lozère, plus sec et plus aride nous aura moins souri puisque le moteur la même 207 a vomi son huile après la 3e spéciale déjà…

Après la poussière ou la boue, on change de discipline mi-août et je retrouve mon ami Francis Gottburg qui me laisse conduire à ses côtés sa rutilante Mercedes 250 CE lors de l’Alpine Challenge, rallye de régularité cette fois. Après un très bon classement au bar de l’hôtel le jeudi soir précédent le départ…, nous terminons 3e du prologue et 3e du rallye. La régularité ; on s’y laisse prendre et c’est finalement très sympa …et à tout moment!



La suite de la saison sera consacrée à deux sorties récréatives en circuit, la première se déroule à Bresse lors de la belle journée de TSM assurances. Avec la Renault Clio Cup louée à RC-Events et partagée avec mon ami Stéphane Waelti et pour son baptême de piste derrière un volant, ma compagne Carol, vite à l’aise avec le bolide. Malgré des trombes d’eau, on s’est bien éclaté et bien équipés en pneus maxi-pluie, les nombreuses Porsche plus délicates à dompter sur l’eau n’étaient pas si loin devant ;-).

La seconde sortie sur piste a été celle de Vaison, journée organisée par la Scud’. Pour l’occasion, nous avons loué une Peugeot 308 Racing TCR à Chazel technologie, véritable bête de circuit de plus de 300 cv seulement sur les roues avant. Mon ami Yann Humbert-Droz en partage le volant ainsi que Carol qui découvre un engin plus subtil que la Clio à piloter sous la pluie, comme à Bresse.


La traditionnelle course du Bas-Monsieur ou « championnat du monde des 3 virages » permet à Carol de batailler pour la première fois contre le chrono ! Elle s’en sort plutôt bien et c’est avec peine et transpiration (…sur les quelques 40 secondes de course) que je peux la devancer de deux petites secondes… aie !! Merci à Francis qui nous a mis cette fois sa DS 3 Racing à disposition en dernières minutes !


Nous terminerons la saison sur la même surface que nous l’avions commencé puisqu’un retour à Flaine mi-décembre pour partager Carol et moi notre Peugeot 207 GTI bien équipée en pneus clous. Le circuit glacé de Bullet nous a aussi permis de les user plus proche de chez nous, à deux occasions avant le jour de l’an.

 

ne nouvelle saison bien sympa avant celle de 2018 qui pourrait nous réserver de nouveaux beaux moments en rallye et ailleurs :)

Facebook, au revoir le compte, bonjour la page !

Afin de se conformer aux directives du pouce bleu et d'être dans l'ère du temps… Le compte Facebook est devenu une page. Si vous étiez amis de ce compte, vous avez automatiquement été ajouté comme "Fan" de la nouvelle page, si ce n'est pas le cas, alors venez vite mettre un "j'aime".

Cette conversion nous fait malheureusement perdre l'historique des publications, mais on compte sur vous pour alimenter ça rapidement en partageant vos péripéties motorisées.

Quelques nouvelles du pistard (Caryl Fritsché)

Fin juin, VdeV à Dijon en FR 2.0 . 

Cela va être très rapide; 1ère course, 3 tours et puis crash au bout de la ligne droite. La voiture est fortement endommagée, il est impossible de réparer. Le week-end se termine là.


Ne voulant pas rester sur une mauvaise note, j'ai la possibilité de faire  une course d'endurance à Dijon 3 semaines plus tard.

Et ceci en championnat TTE proto. La monture est une Norma m20 FC. 

Je me trouve dès lors dans une nouvelle et jeune équipe (LamoRacingCar). Je partage le volant avec un autre pilote qui est aussi le propriétaire de la Norma (Alexandre Lafourcade). Piloter un proto est nouveau pour moi, l'apprentissage se fait rapidement. Durant le week-end,  il y a 4 séances libre de 25 min et 1 qualif.de 30 min.

Les qualif. se passent bien, nous décrochons le 5ème temps sur 30 pour la course d'endurance (3h).

Durant ce meeting, il y a également deux courses sprints de 25 min. qui se font individuellement. A la première course, Alex termine 2ème.

A la 2ème course, je finis 1er pour 1' de seconde. Je fais la course en tête. Dans le dernier tour, je me fait passer par le second.  Je reste collé à son diffuseur et le repasse sur la ligne d'arrivée.

La course d'endurance s'est très bien passée, Alex prend le départ, après quelques incidents de course, il se trouve en 4ème position. Après 45 minutes,  il me passe le volant. Mon premier relais est difficile, je perds deux positions. Je rends le volant à Alex en 6ème position.

Alex remonte à la 4ème place suite à  un pilotage sans  faute.

Je reprends le volant, le couteau entre les dents. Nous sommes à une vingtaine de seconde du troisième et le team manager me signifie que nous pouvons faire un podium. En effet, je tourne plus vite que le troisième. A 5 min de la fin,  je parviens à le passer et décroche un podium.

Super début en endurance, je ne pouvais espérer mieux.


Sportivement Caryl

On a « eu chaud » sur les routes françaises! (Equipage BROUSSOUX-CORNUZ)

C’est avec une météo caniculaire que nous avons pris le départ de ce magnifique Ral-lye de Bourgogne-Côte chalonnaise.

Les routes y sont larges et rapides mais également piégeuses puisqu’elles sont revêtues d’un goudron que l’on appelle « noir » et qui fond au soleil ou devient une vraie patinoire en cas de pluie.

Notre aventure a commencé dans la pre-mière épreuve spéciale (ES), un virage à gauche sur-noté nous surprend et nous fait

partir en tête à queue dans un échappa-toire gravillonné, en travaux… nous tapons donc les barrières de ce dernier et « atterrissons » sur un talus en arrière. Le temps de redémarrer et se remettre en piste, nous perdons une trentaine de se-condes mais surtout, nous laissons le pare-chocs avant sur place, ainsi qu’un bon morceau d’arrière, l’autre bout trainant derrière nous!

Rien de bien grave, nous pouvons continuer la course.

Dans la 3ème ES, nous sommes victimes d’une crevaison lente mais arrivons tout de même rejoindre l’arrivée et changer la roue durant le routier.

Par chance, quelqu’un nous ramène le pare-chocs avant et nous bénéficions d’assez de temps d’assistance pour le refixer et bricoler celui qui se trouve à l’ar-rière.

Notre quota de mauvaise fortune épuisé, le reste du rallye se passe nettement mieux!

Une météo alternant soleil et pluie le di-manche nous voit terminer le rallye à la 33ème place au général, 6ème du groupe R3 et à la 2ème place sur le podium du Clio R3T Alps Trophy.

Notre prochain rallye de prévu était le Go-thard, mais il n’aura malheureusement pas lieu cette année. Retrouvez donc Philippe, accompagné de Brendan Schaffner aux notes, au Rallye du Mont-Blanc les 1er et 2 septembre prochain.

Equipage BROUSSOUX-CORNUZ Juin 2017, Rallye du Chablais

Un « tout-droit » maladroit…!

 

Nous avons débuté ce rallye du Chablais avec toujours plus de confiance et de plai-sir au volant de cette Clio R3T.

Les conditions météorologiques étaient une fois de plus splendides, tant pour les reconnaissances que pour la course elle-même.

Nous avons fait un départ prometteur et avons été contents de nos temps au ni-veau des concurrents du groupe R3. Quant au Clio R3T Alps Trophy, nous nous sommes vite rendus compte que la compé-tition serait difficile au vu de l’excellent niveau des pilotes qui en font partie. Nous avons donc décidé de nous concentrer principalement sur nos propres temps et de les améliorer à chaque passage. A la fin de la première étape, nous étions satisfaits de repartir le lendemain avec un 27ème temps au général.

C’est dans l’ES des Portes du Soleil que nous avions fait une grosse sortie de route l’an passé, c’est pourquoi nous avons été relativement prudents durant cette épreuve chronométrée, pourtant les notes étaient adéquates et l’ambiance dans la voiture également. Après cette matinée sans encombre, cela s’est gâté lors de la 12ème ES (sur 14). En effet, nous faisons un « tout-droit » dans un champ, qui nous permet de rallier la cellule mais qui aura fait trop de mal à l’avant de la voiture et qui nous empêchera de rejoindre l’assis-tance et de continuer la course jusqu’au podium final, malheureusement.

Retrouvez-nous sur les routes du Rallye de Bourgogne-Côtes chalonnaises les 8 et 9 juillet prochain. L’assistance sera à Chalon-sur-Saône , vous êtes toujours les bienve-nus pour venir nous dire bonjour, n’hésitez pas à nous rejoindre dans cette magni-fique région!

Par contre, pour une question financière, nous renonçons à participer au rallye de la Montagne Noire.