Rallye du Suran : du côté des Studer

Un mot résumerait bien ce week-end : Yahou !!!!!! Et oui, rugissement de joie parce que :

 

1.     Après trois abandons sur ennui mécanique cette saison, il était temps qu’on franchisse une ligne d’arrivée !!!!

 

2.     Nouvelle monture à maîtriser après une seule mini séance d’essai d’une trentaine de km, pas le temps de badiner avec les présentations !! Cela n’a pas empêché de rendre ce rallye mémorable, en voici les détails :

 

Nous voilà au départ de la première spéciale : 1,7 KM !! Mince... un démarrage ? Pas encore essayé ! Premier test infructueux, si la 208 cale, nous en tout cas, on n’est pas encore calés en la matière :-p Ca commence bien ! Allez, cette fois-ci c’est parti : mais pourquoi elle dandine pareillement dans ces premiers appuis ?! Ah tiens, en pneus tendres non plus on n’est pas calés, voilà donc ce que ça donne ! Bon, ca commence à venir, on y va...euhh, « arrivée » tu as dit Séb ? Ah oui, 1,7km, c’est court !

 

Pas grave, allez, c’est parti pour la deuxième spéciale de nuit, avec ses 20 km, elle devrait nous permettre de faire mieux connaissance avec la voiture ! Et bien non...après plus d’une heure d’attente, voilà qu’ils décident d’annuler la spéciale et de nous faire passer en routier... Qui s’est avéré finalement pas si inintéressant : l’occasion de faire davantage « schmolitz » sans être chronométrés, soyons positifs !

 

Lendemain matin, c’est reparti pour cette longue spéciale justement. Apparemment, ce routier nous aura mis en confiance, car on signe d’entrée un temps acceptable, remontant de 40 places dans notre classement lamentable du soir précédent :-p !!!

 

Ainsi cette évolution continue au fil des spéciales, on remonte dans le classement et on s’aligne avec certains concurrents de notre classe. Mais de temps à autre, la 208 nous rappelle qu’elle a quelques limites : le rayon de braquage par exemple... ce qui nous oblige à faire une malheureuse marche arrière, caler par la même occasion...redémarrer et repartir franc énervés et signons ainsi tout de même un temps correct... moralité : ça nous va pas si mal d’être franc énervés :-p !! C’est donc dans cette attitude qu’on part dans la spéciale suivante où on s’éclate vraiment et que l’on trouve quelques autres limites de la voiture, mais on continue de grappiller quelques places, yahou !!!!

 

Tellement euphoriques d’ailleurs à l’issue d’une spéciale où on s’est vraiment fait plaisir, en symbiose totale et de plus en plus à l’aise avec la voiture.... on s’emballe dans une partie terre après la cellule (si ça passait, c’était beau !!) et allons nous enliser dans un trou boueux...(ça me rappelle de mauvais souvenirs ça !) heureusement que deux fort aimables commissaires viennent à notre rescousse et que Séb n’a pas peur de colorer sa belle combi :-p !!!

Après une courte pause avant la deuxième boucle, on analyse quelques peu l’évolution : la marge de progression est encore belle. Trouver les meilleurs rapports afin de gagner en relance comme mot d’ordre principal...

 

Et ca paie !! Joli chrono dans la petite spéciale, première de la boucle de l’après-midi. Mais les jolis chronos s’arrêtent là... un meilleur pilotage ne fait pas tout : les bons pneus font aussi pas mal et hélas, nos pneus retaillés prêts pour la pluie ne nous auront causés plus de tord qu’autre chose. Maintenant que j’avais appris à freiner tard, dommage ;-p !!!

 

Le plaisir continue néanmoins au fil de cette boucle où on continue d’apprendre !!!

Quelques kilomètres de plaisir plus tard... nous voici déjà au départ de la dernière spéciale... qui sera vraiment à oublier rapidement :-p !!! Pourtant on était bien parti, Séb avait pensé à la rampe de phares « au cas où »... et ça n’a pas manqué : arrêt de course !!! Mais à l’entrée de la première forêt, je n’entends plus de notes... Séb ??? Aïe, la sienne, de lampe, n’est pas allumée !!! « A vue » ;-) !! Une dizaine de virages plus loin, alors que Séb a enfin trouvé une lampe de poche, on tape le pneu contre un muret... ah oui, le même muret qui a déjà eu chaud lors du passage précédent :-p !!! On a crevé ? Question préoccupante (et inutile !) qui déconcentre et manque de nous envoyer au tas dans un prochain passage rapide... Allez, on se concentre, ce n’est pas le moment de faire LA bêtise fatale, il faut passer cette ligne d’arrivée !!!!

 

Dernier chrono honteux....et oui c’est aussi ça le rallye : ça se gère jusqu’au dernier mètre !!! Mais va, ce sera vite oublié car : ON Y EST !!!!!!!!!! On l’a fini ce rallye !!!

 

Je tiens à remercier tout particulièrement mon mari qui a une fois de plus eu la patience et le courage de monter à ma droite pour me faire profiter de ses précieux conseils.


Merci du fond du cœur également à notre fidèle Team supporter-manager-photographe J-l Dubois Fred Clement et Zazouille, qui n’a pas non plus de réserve sur les kilomètres à faire pour nous voir le plus possible, vous êtes l’essence de nos rallyes et votre présence nous fait à chaque fois avancer plus !!!!! 


Grazie à Gilauto Sport qui nous a fourni une voiture au top du top et qui ne ménage jamais le travail pour nous offrir les meilleures conditions pour un rallye « perfetto » !!! 


Merci à nos amis et partenaires pour votre soutien tellement précieux Acs Neuchâtel fière d'avoir porté vos couleurs et représenté notre section neuchâteloise émoticône grin Merci également à Martial-Frédéric Racine pour cette belle expérience !!!!!!!


Et merci à Project Diffusion pour la cerise sur le gâteau : un verre de blanc en votre compagnie pour franchir le podium, ça n’a pas de prix émoticône tongue !!!!!!!!


Que du bonheur ce rallye... vivement le prochain... 

Écrire commentaire

Commentaires : 0