Patrick Spart nous raconte sa saison 2015 avec sa fidèle navigatrice Charline Cattin

 2015 a été une belle saison de rallyes.


On a disputé 6 rallyes dont 4 avec mon habituelle 207 R3T, ce qui a bien occupé notre année, ma désormais fidèle et passionnée navigatrice Charline et moi. 

Franche-Comté

Puisque le règlement de la fédération française le permet depuis 2015 seulement, on va disputer fin mars déjà un petit rallye régional pour se remettre en jambes.


A quelques kilomètres de la frontière jurassienne à Delle, c'est le rallye de Franche-Comté qui nous accueille. Seulement 40 km de spéciales mais un parcours glissant par la pluie et surtout par la terre des chemins d'une gravière qui forment le tracé d'une des 2 épreuves. On a fait les pitres en passant les carrefours par les vitres latérales n'ayant plus rien à perdre après avoir vu une durite de turbo se détacher après quelques kilomètres... Merci à mes potes Potz, Yann et Antonio pour y avoir remédié, non sans difficulté. Merci à Kim aussi pour sa présence.

Critérium Jurassien 

 Quelques semaines après, je retrouve Charline un peu contrariée de ne pouvoir disputer "son" Critérium jurassien en course, mais seulement en qualité d'ouvreur/voiture 000 car je suis inscrit dans le règlement particulier du rallye en ma qualité de membre du comité d'organisation. Sans chrono, pas d'enjeu pour ma navigo! Pour moi qu'importe car Antonio et Hervé à l'assistance en profitent pour me concocter quelques réglages de géométrie un peu osés... ça permet d'essayer quelques trucs joueurs mais pas forcément efficaces ; -). En conclusion une belle édition majoritairement sous le soleil.

Rallye du Chablais 

On reste en Suisse et on conserve notre 207 R3T pour disputer le rallye du Chablais fin mai. La région est belle et surtout équipée de bains thermaux à Lavey;-). On ne peut s'empêcher d'en profiter entre la fin des recos et le début des contrôles. Ce sont les cheveux encore mouillés que nous nous présentons au "technique". Le jeune contrôleur de l'ASS ne peut s'empêcher de nous faire quelques misères pour des broutilles. Je me plie à contrecoeur à ses demandes pour aller vite apprécier les petits fours de l'apéritif officiel du rallye...

En course ça se passe mieux jusqu'à la spéciale tracée sur terre sur les hauts de Champéry. Croyant avoir crevé (ce qui n'est qu'une impression...), je suis trop prudent et n'ai pas le feeling en slicks sur la gravette. Une crevaison, on va pourtant s'en payer une belle dans la dernière spéciale; nos potes Yann, Vincent, le tout jeune Morgan et Michel ayant terminé leur job' à l'assistance viennent nous voir et nous encourager. Je les aperçois dans un talus sauter en l'air et du coup me déconcentre ...pour heurter une pierre bien cachée dans une corde.... On va changer la roue après la fin de la spéciale juste pour devoir se grouiller d'aller pointer au podium final sous les ricanements de nos mécanos ;-).

Terre de Langres

La 4eme épreuve de la saison, fin juin, sera une épreuve sur terre mais en pneus terre! Une soirée sensiblement arrosée lors des recos du Criterium jurassien m'a enclin à dire "oui" aux sollicitations de nos amis Studer, Maude et Sébastien pour les accompagner à Langres. Un coup de fil à AK compétition et nous voilà au départ, comme eux, du rallye aux commandes d'une minuscule Suzuki Swift groupe N. Ce sera un génial week-end sous la canicule pour découvrir la terre. On s'en sort pas mal pour une première. Charline est à l'aise malgré le seul passage en recos avec l'auto de course le matin même. 

Après le malheureux abandon de Séb' et Maude alors en tête de la classe N2, on tente de prendre le relais. On bataille avec Damien Quarroz (le Willy Santschi du coin avec une 106...) mais on ne saura jamais si on pouvait gagner cette classe car nous plions un trapèze dans le dernier virage gauche de la dernière spéciale... On tente après le point stop de changer la roue reculée mais en vain... On abandonnera, moi l'index de la main gauche coincé dans le cric (aie aie!) à 5 km du podium final ne pouvant nous traîner jusqu' à l'arrivée. Zut!!

Rallye Montagne Noire

Pour les vacances et pour la 4e reprise depuis 2006, on va passer une semaine sous la canicule toujours mais plus au sud, dans le Tarn pour disputer le rallye Montagne Noire. On retrouve notre 207, l'asphalte et nos amis organisateurs toujours aussi accueillants. Le rallye débute par un orage menaçant le vendredi soir et c'est en slicks que nous quittons Castres pour grimper dans la montagne. ...noire. Le coup de poker tenté ne pourra aboutir car les premières gouttes tombent avant la première spéciale. Nous changeons les roues avant ...juste avant le contrôle horaire; contrarié et un peu stressé je me bloque le dos la Makita dans les mains... Aucun ostéopathe ou rebouteux sous la main, c'est un peu handicapé et moqué par Charline que je dispute ce toujours si beau rallye. Malgré des soucis de température d'eau dus à un ventilateur fainéant, nous terminons 2e équipage étranger.


Nous avons ensuite juste le temps de rentrer en Suisse pour prendre le premier avion pour la Finlande ...pour aller suivre en spectateur le WRC ;-). Merci à nouveau à Antonio et Yann et sa petite Mélie pour leur job' à l'assistance à plus de 700 km de la maison.

Vosgien ? Non, Bresse ! 

On fait ensuite l'impasse sur le rallye Vosgien initialement prévu pour aller partager mi - septembre la chouette journée organisée  par notre écurie la Scud', sur le circuit à Bresse. Pas forcément reposant les relais d'une heure pleine à batailler avec les potes sur la piste... mais à l'usure j'aurai la peau d'Hervé aussi en 207, Potz et sa BM 325 et Laurent sur son Audi S1 :-). Un soucis de pression d'huile moteur dans le dernier tour de la journée m'oblige à faire faire une bonne révision hivernale à ma 207.

Et pour finir : Terre de Vaucluse

Afin de terminer la saison en beauté et surtout d'essayer une autre 207 R3T sur la terre, on loue celle de Maxence, un pote pilote connu lors du Volant 206 aux côtés de Laurent Reuche entre 2005 et 2007.

Du coup on remet le couvert au Terre de Vaucluse à mi - novembre avec une auto bien plus efficace mais autant amusante que la Suzuki. Les spéciales se déroulant dans les collines me conviennent bien d'entrée, au contraire des épreuves dessinées dans les vignes de la plaine pour lesquelles il me faut attendre le second passage en course pour trouver un bon rythme.



La 207 noire et blanche nous permet de terminer au 39e rang final, 3e du groupe R3 après avoir prêté un amortisseur à notre concurrent en 207.


Une belle équipe à l'assistance composée de Maxence, son frère, son papa, Vincent et une nouvelle fois notre fidèle Antonio.


Merci aussi à Maude, Sébastien et Laurent venus en spectateur avant de retrouver un volant en 2016 ;-).



Une terrible saison donc, bien remplie et disputée dans la bonne humeur nous motive à rempiler en 2016 mais probablement essentiellement sur la terre française après un obligé Critérium jurassien.


A bientôt donc pour de nouvelles aventures!

Écrire commentaire

Commentaires : 0